AccueilarrowMedecinsarrowL'Auscultation cardiaque

Cardiologues

Le cycle cardiaque

animation coeur

Les bruits cardiaques

Le fonctionnement cardiaque produit deux bruits particulièrement audibles : le premier bruit (B1) qui marque la systole et le deuxième bruit (B2) qui marque la diastole.

B1 pour la systole et B2 pour la diastole

Le premier bruit, ou B1, est maximum à la pointe, et assez sourd et grave. Il correspond à la contraction du myocarde au début de la systole ventriculaire lorsque la pression qui règne dans le ventricule devient supérieure à la pression régnant dans l'oreillette, ce qui provoque la fermeture des valves auriculo-ventriculaires (mitrale - tricuspide). Il est en général unique et marque le début de la systole ventriculaire.

En poursuivant leur contraction, les ventricules poussent le flux sanguin à travers les valves aortiques et pulmonaires (valves sigmoïdes). A la fin de la systole, les ventricules se relâchent, ce qui cause une baisse de la pression intraventriculaire avec une fermeture franche des sigmoïdes aortique et pulmonaire. Cette fermeture est à l'origine du deuxième bruit, ou B2. Ce deuxième bruit est plus bref et plus sec que le B1 ; il est maximum à la base, et de tonalité plus élevé. B2 marque le début de la diastole ventriculaire.

B1 et B2 correspondent chacun à la fermeture de deux valves. Dans ce contexte, il est néanmoins utile de connaître l'ordre de fermeture des valves car certaines conditions peuvent séparer les sons. La fermeture de la valve mitrale précède celle de la valve tricuspide durant B1, et la valve aortique se ferme juste avant la valve pulmonaire durant B2. Sachant que la pression dans le coeur gauche est supérieure à celle du coeur droit, il va de soi que les deux valves cardiaques gauches se ferment avant les deux valves cardiaques droites.

Comment distinguer les bruits cardiaques?

B1 et B2 se distinguent aisément : entre B1 et B2 se trouve le petit silence qui correspond à la systole ventriculaire ; entre B2 et B1 se trouve le grand silence qui correspond à la diastole ventriculaire. La durée de la diastole étant plus longue que celle de la systole, l'intervalle B2-B1 est supérieure à l'intervalle B1-B2. Lors d'une forte accélération du rythme cardiaque, la distinction entre ces deux bruits peut s'avérer plus difficile. Pour cette raison, il peut être nécessaire de palper le pouls carotidien ou radial, sachant que B1 est concomitant à l'impulsion du pouls et que B