AccueilarrowHistoirearrowLa télé auscultation

Télé auscultation

Des stéthoscopes acoustiques sont limités en capacité pour envoyer et amplifier des sons. Ce problème fût identifié par S.G. Brown en 1910 à Londres. Monsieur Brown essayait de résoudre le problème posé avec la téléphonie de longue distance. Les sons téléphoniques s'affaiblissaient rapidement, par conséquent la transmission de la voix restait limitée à 51 kilomètres. Il inventait un répéteur, un amplificateur et un récepteur. Grâce à cela, la transmission sonore fût possible jusqu'à 129 kilomètres.

Afin de prouver leurs cpacités, il développait "Electrical Stethoscope and telephone Relay". On adapta le stéthoscope à tel point qu'on pouvait entendre le passage de l'air par les poumons comme le frémissement du vent dans une forêt. Il remarquait que "... pour le besoin de l'expérience, le bruit cardiaque était transmis sur quelques kilomètres de ligne téléphonique aux médecins localisés dans différentes parties de Londres... Tous les médecins répondaient qu'ils pouvait entendre les sons aussi bien que lors d'une auscultation locale".

Cette expérience démontrait qu'il était désormais possible pour un médecin généraliste à Londres d'ausculter un patient qui n'habite pas à Londres et de faire un diagnostic correct. Le premier télé-stéthoscope est né.

Le concept s'étiolait durant 50 ans. Il y avait quelques rapports concernant son usage durant les années 70 (voir référence) incluant un rapport et une étude de télémédecine des pionniers Murphy et Bird de l'université Harvard. Des applications plus académiques de la télémédecine parurent quand Mattioli et son équipe commençaient en 1992 à publier des études.

Ils documentaient que la technologie leur permettrait de faire une enquête d'antécédents complète à 89,5% comparé au standard acoustique qui n'utilise qu'un seul côté.


Nous contacter   |   Plan du site   |   Mentions légales

© 2007, tous droits réservés LaenneXT